skip to Main Content
Première électrique Pour Le Grand Tour De Suisse

Première électrique pour le Grand Tour de Suisse

En 2015, Suisse Tourisme avait fait œuvre de pionnier en lançant son concept de « Grand Tour », un itinéraire routier et touristique de 1600 km autour du pays. Une nouvelle étape est franchie ce printemps puisque l’itinéraire a été complètement « électrifié », permettant aux véhicules électriques de la parcourir dans son entier. Véronique Kanel, porte-parole de Suisse Tourisme, nous en dit plus.

Roaditude – Véronique Kanel, le Grand Tour de Suisse – un itinéraire de plus de 1600 km de route autour du pays – a été lancé en 2015 par Suisse Tourisme. Quel est le premier bilan de l’expérience ?
Véronique Kanel Le premier bilan établi au cours de l’été 2016, est très positif. Les résultats d’une enquête réalisée entre juillet et septembre 2016 auprès des visiteurs parcourant le Grand Tour de Suisse a montré que l’objectif ambitieux qui avait été fixé par l’Association Grand Tour de Suisse lors du lancement de l’itinéraire – soit rassembler un minimum de 50000 visiteurs durant l’été 2016 – a été atteint. Selon l’estimation réalisée sur la base de cette enquête, 45000 à 55000 personnes ont emprunté le Grand Tour l’été dernier et généré de 290000 à 360000 nuitées (hôtellerie et parahôtellerie) en Suisse. En outre, il s’avère que le taux de notoriété de l’itinéraire a augmenté de près de 60% par rapport à 2015 pour atteindre 43% en cette deuxième année d’existence.

Par ailleurs, les voyageurs consacrent à leur séjour au fil du Grand Tour en moyenne 6,5 jours. Alors que la tendance à des voyages toujours plus courts s’observe partout dans le monde, y compris en Suisse (la durée moyenne d’un séjour pour l’ensemble de la clientèle de l’hôtellerie suisse est de 1,9 jours), le Grand Tour montre que ce type de circuit est capital pour inciter les voyageurs à organiser de plus longs séjours en Suisse.

45000 à 55000 personnes ont emprunté le Grand Tour l’été dernier.

 A partir de ce printemps, il sera donc possible de faire le Grand Tour en voiture électrique. S’agit-il d’une opération marketing, ou avez-vous souhaité répondre à une vraie demande ?
La mise en place d’un réseau dense de plus de 300 bornes de recharge pour les véhicules électriques le long du Grand Tour a un double objectif. D’une part, il s’agit d’anticiper une demande en matière d’électro-mobilité qui va aller croissant. La Suisse peut jouer un rôle de pionnière dans le développement de la mobilité électrique individuelle. Permettre d’effectuer le Grand Tour en véhicule électrique, c’est participer à l’évolution de la mobilité et promouvoir une vision plus écologique du transport automobile de loisirs. D’autre part, en tant que premier itinéraire routier touristique national adapté aux véhicules électriques, le Grand Tour va voir sa notoriété augmenter dans le monde, ce qui est capital pour assurer sa durabilité en tant que produit touristique.

Installer des bornes de recharge le long de 1600 km, cela n’a pas dû être simple. Comment avez-vous procédé ?
Pour compléter les bornes déjà existantes le long du trajet, nous avons confié à Alpiq e-Mobility le mandat d’acquisition des investisseurs (acheteurs des nouvelles bornes). Ces bornes et leur installation ont été ensuite elles-mêmes financées par leurs acquéreurs (hôtels, musées, parcs naturels, remontées mécaniques et autres prestataires touristiques, ainsi que des communes et des fournisseurs d’énergie). C’est grâce à ce partenariat avec Alpiq e-Mobility que le réseau a pu être densifié en un peu moins d’une année.

Il s’agit de «bornes de recharge intelligentes». Pouvez-vous nous expliquer de quoi il s’agit ?
Ces bornes peuvent être activées et utilisées (prêtes à la charge d’un véhicule) à l’aide de l’application easy4you d’Alpiq e-Mobility – 89 bornes qui arborent le logo du Grand Tour fonctionnent avec cette appli. Grâce à elle, les hôtes accèdent en temps réel en ligne à toutes les informations des bornes qui y sont référencées (leur adresse, le type de prise, les heures d’ouverture, etc.).


89 bornes intelligentes sont installées le long du Grand Tour.

Où ces bornes sont-elles généralement situées, et comment faire pour les retrouver ?
La distance entre deux bornes est au maximum de 100km. Une carte disponible en ligne sur www.alpiq-e-mobility.ch/e-grandtour permet de les situer le long de l’itinéraire du Grand Tour. Elles sont distantes de la route elle-même d’au maximum 5 minutes pour les bornes situées dans des parkings et au maximum de 20 minutes pour les bornes situées dans des lieux touristiques (hôtels, musées, par exemple).

On parle d’un coût de recharge total de CHF 100.- pour parcourir les 1600 km du Grand Tour… Cela paraît très attractif, n’avez-vous pas peur d’être victime de votre succès ?
Quelques propriétaires de bornes proposent même gratuitement une recharge… Un prix attractif pour parcourir le Grand Tour en véhicule électrique est un atout pour inciter les visiteurs à tester l’électro-mobilité au cours de leur découverte de la Suisse. Cette première saison du E-Grand Tour sera l’occasion de recueillir de précieuses informations quant à l’utilisation des bornes.

Quelle est la prochaine étape pour le Grand Tour ? D’autres services sont-ils en préparation ?
En deux ans, l’Association Grand Tour de Suisse a déjà développé de nombreux services et aménagements qui permettent de rendre le Grand Tour encore plus intéressant pour les voyageurs, comme les quelque 22 spots photos déjà installés le long du parcours, dans les panoramas les plus photogéniques. Ils seront complétés cette année par une vingtaine de nouveaux spots photos. La « snack-box » (panier de pique-nique) à emporter sur le trajet, qui peut-être remplie de spécialités locales dans plus de 40 points de vente dans toute la Suisse, est elle, le complément indispensable pour un road trip réussi.

Le panier de pique-nique qui peut-être rempli de spécialités locales dans plus de 40 points de vente dans toute la Suisse.

Le Grand Tour a cette année une importante étape à franchir avec son ouverture à l’électro-mobilité. Ce qui rend ce projet passionnant, c’est l’intérêt qu’il suscite auprès des prestataires touristiques suisses et d’autres partenaires, qui amènent eux-mêmes des idées pour proposer de nouvelles expériences ou services au fil du Grand Tour. Nous espérons donc que le Grand Tour continuera à être un moteur d’innovation pour le tourisme suisse.

——————–
Pour en savoir plus sur le Grand Tour de Suisse : voir le site Internet.
Pour localiser une station de recharge sur le parcours : voir le site Internet.

(Interview : Laurent Pittet, Nyon, Suisse / Crédits photo : Suisse Tourisme, par ordre : Ivo Scholz, Martin Maegli, Daniel Martinek, et Olivier Bartenschlager-Carla Kiefer)

Share This
Back To Top